Tradition : le Professeur Roger Mondoué prend ses « assises »

0
364

Il y avait du beau monde les 11 et 12 juillet 2020 à Batcham, plus précisément dans le secteur Mengouo, à l’occasion de  la cérémonie traditionnelle d’assise sur la chaise du Professeur Roger Mondoué. Il franchissait ces deux jours un pas de plus vers l’accomplissement de l’homme.

Parmi les convives et invités de marque, il y avait entre autres, les chefs de la communauté Batcham de Yaoundé, de Douala et Bertoua, le Prince Théophile Tatsitsa, Nde Njeuno Tatang Gaspard Vincent, le Pdg Armel Maffouo et le député suppléant Djou Cedric, le Président Dema, Takougang Moise et Talla Frédéric, sans oublier l’Adjudant-Chef des Douanes Kuaffa Tatang Rodrigue, parrain de ces événements le maire Kenne Paul et le conseiller municipal Rubain Taguechi.

Cerise sur le gâteau, les 10 chefs de village du secteur Mengouo dans le et leurs notables ont élevé le héros du jour à la dignité de Fouossangoung. L’initiation à la gestion des secrets de nos racines, le La’akam, sera faite dès que possible. Présent à cette grande cérémonie, le Secrétaire général  de l’Institut panafricaine de développement (Ipd)  déjà Grand notable dans la cour royale de Baham (Wabo Deffo) a été fait grand ami de ces mêmes chefs, en étant élevé à la dignité de Fo So Meffouo Mengouo.

Longue vie à nos cultures !

Quel est le sens à donner une telle cérémonie, au moment où le conflit entre la modernité et la tradition est au plus fort ? Comment comprendre que le Professeur Mondoué, intellectuel, bien aguerri à la culture du « blanc », accepte de rentrer au village se salir les habits avec de l’huile de palme et s’asseoir sur des morceaux de bois, en laissant le confort douillet des canapés ? Il explique ici pour vous dans cet audio, à écouter et télécharger

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici